Le soutien éventuellement nécessaire pour un enfant ou un jeune passe par un temps d’évaluation de ses besoins.
Sont-ils suffisamment satisfaits par ses parents, sa famille et/ou les personnes ressources de son environnement ? Voire en partie par lui-même ?

L’évaluation va porter sur les besoins suivants :

  • Ses besoins fondamentaux universels,
  • Ses besoins spécifiques en plus :
     
    • s’il a moins de 3 ans 
    • s’il est à la veille de sa majorité
    •  s’il est mineur non accompagné
    • s’il est pris en charge par l‘aide sociale à l’enfance,
       
  • Ses besoins spécifiques s’il est porteur d’un handicap.

Evaluer la situation d’un enfant, c’est le mettre au cœur de la démarche :


C’est d’abord le rencontrer ainsi que ses parents et les personnes qui l’entourent, établir avec eux une relation de juste proximité.


C’est un processus qui permet ensuite de repérer les besoins de l’enfant, notamment ceux qui ne sont pas suffisamment satisfaits, et d’en échanger avec lui et ses parents.

Si nécessaire, les professionnels départementaux soutiendront auprès de lui et de sa famille la construction d’un projet adapté à sa situation singulière, en associant aussi les autres membres de sa famille et les personnes de son entourage qui pourraient lui venir en aide. Il s’agit de tendre vers la satisfaction suffisante de ses besoins par ses parents et sa communauté éducative en se passant si possible des professionnels des CDAS.
 

Cette approche par les besoins concerne tout contexte de travail nécessitant d'évaluer la situation d'un mineur :


Pour une orientation éventuelle vers :

  • Les dispositifs de droit commun,
  • L'accompagnement social,
  • Les prestations ou mesures de l'aide sociale à l'enfance,
  • L'information préoccupante.